Nouvelle Vice-Présidente MBD

Chers co-internes,

Lors de la formation du bureau et en absence de représentant MBD, j’ai demandé à Carole et Tristan de nous rejoindre. Tristan a demandé d’être accompagné de Victor, ce que j’ai accepté. En réunissant ces personnes, je souhaitais que les différentes sensibilités qui existent en MBD soient représentées.

En novembre, le SNIO a proposé une position sur la R3C issue du projet de la précédente équipe MBD. Ce projet a suscité de vives oppositions chez certains et Tristan a souhaité pouvoir de nouveau vous consulter pour donner au SNIO un projet qui représente vos aspirations de formation et de futur exercice.

Cette consultation a été faite et les résultats vous ont été transmis. Elle montre que plus de 70 % d’entre vous ne souhaitent pas l’exclusivité et 54 % souhaitent un DES à option. De ces résultats devaient naître un ou des projets construits et justifiés, compatibles avec les contraintes fixées par le ministère.

Alors que les échéances se rapprochent dangereusement, Tristan n’avait présenté aucun travail de cette sorte au bureau il y a encore 5 jours, ne permettant pas au syndicat de vous représenter.

Récemment, il a communiqué au nom de l’équipe MBD pour vous présenter et vous demander d’accepter la position encore incomplète des doyens. Ce communiqué n’a pas été porté à la connaissance de tous les représentants MBD, allant à l’encontre des principes de concertation du SNIO. Cette position m’a d’autant plus étonnée que Tristan m’écrivait encore 2 jours auparavant de défendre « le DES à options comme les résultats du sondage le demande »

De plus, en vous demandant d’accepter le DES pour tous, Tristan prend position sur un sujet qui impactera l’ensemble des DES et sur lequel le bureau n’a pas encore de position défini.

Arriver à communiquer dans un groupe de 3 personnes et respecter les règles de concertation sont les qualités minimales nécessaires à la participation dans un syndicat.

Ces manquements ont convaincu le bureau de voter la suspension de Tristan de ses fonctions de vice-président MBD.

Carole Remond (MBD Paris) assumera son remplacement.

Le SNIO défendra la MBD pour vous permettre une formation globale de haut niveau et la possibilité d’exceller dans votre tropisme, dans l’efficience de la prise en charge du patient.

 

Ludovic SICARD – Président du SNIO